Projet espèces invasives

En écologie, on appelle espèce invasive une espèce introduite volontairement ou involontairement par l’Homme dans un milieu situé en dehors de son aire de répartition naturelle, qui parvient à se reproduire et à se multiplier seule dans ce nouveau milieu, au détriment des espèces locales. Cela concerne aussi bien les végétaux que les animaux.

Parmi les espèces invasives qu’on trouve en France métropolitaine, nous pouvons citer le frelon asiatique (Vespa velutina), la grenouille taureau (Lithobates catesbeianus), la tortue de Floride (Trachemys scripta elegans) etc…

Mais il existe également des mammifères. C’est sur ces espèces invasives de mammifères que le projet du CESB se portera. En effet, aujourd’hui, la méthode la plus répandue pour lutter contre ces espèces invasives est la chasse. Ces espèces étant classées comme nuisibles et donc destructibles toute l’année. Hors, cette méthode, en plus de ne pas être dans l’esprit du CESB, a déjà montré son inefficacité face aux espèces invasives, si ce n’est son effet contreproductif. Car tuer les individus appartenant à ces espèces permet de maintenir une forte dynamique de population, accélérant ainsi souvent la colonisation du milieu par l’espèce.

Le CESB se propose donc de stériliser les individus des espèces incriminées en maintenant leur comportement reproducteur de façon à limiter voir stopper leur expansion.

Mais ce n’est pas tout, ces espèces véhiculent le plus souvent des maladies qui peuvent être transmissibles aux espèces locales et les tuer. Si le CESB trouve les fonds nécessaires, il se propose également de vacciner ces animaux.