L’hermine

150-1292711-3499

Photo de G. Prince

L’hermine (Mustela herminea) est un mustélidé.

Identification : Corps allongé, extrémité de la queue toujours noire. En été, pelage brun au-dessus, blanc en-dessous. En hiver, pelage partiellement ou entièrement blanc à l’exception du bout de la queue qui reste toujours noir. Mâles plus grands que les femelles.

Mensurations : T + C : 16 à 31 cm ; Q : 9,5 à 14 cm ; Poids : 90 à 445 g.

Habitat : Landes, marais, lisières de forêts, campagnes cultivées en plaine et en montagne jusqu’à 3000 m.

Comportement : Active jour et nuit. Régime carnivore composé de rongeurs, lagomorphes, oiseaux. Le dimorphisme sexuel induit un dimorphisme alimentaire : les femelles mangent plus de campagnols tandis que les mâles consomment plus de jeunes lagomorphes et des oiseaux. Se reproduit de mai à juin.

Longévité : 1,5 ans environ.

Indices de présence : Crottes cylindriques, vrillées, recourbées aux extrémités. 4 à 8 cm de long pour 5 mm de diamètre.

Espèce avec laquelle on peut la confondre : La belette (Mustela nivalis).

Menaces : Très longtemps chassée pour sa fourrure, elle est aujourd’hui toujours classée dans les espèces chassables bien qu’il soit très difficile d’avoir une idée précise de l’état de ses populations en raison de la discrétion de l’animal.

Source : Guide complet des mammifères de France et d’Europe. Ed. Delachaux et Niestlé.